Vivement le mois d’août.

En juillet, chaque jour apporte son lot de nouvelles ahurissantes  et abracadabrantesques à propos du scandale Viviane Serry.

Aujourd’hui,

Personne n’arrive à comprendre pourquoi Monsieur Olivier Crouzet, directeur adjoint du CNSM de Lyon, affecte de croire, plusieurs jours après la décision sage, normale de Madame le ministre de la Culture d’annuler cette procédure de recrutement où tout, du premier au dernier jour, a été illégal, pourquoi donc Monsieur Olivier Crouzet affecte de croire que cette annulation n’existe pas et que Madame Serry viendra avec sa valise en carton doré à Lyon le premier septembre ?

Pourquoi a-t-il envoyé ce mail sans intérêts aux professeurs du Conservatoire le 26 juillet ?

 » Chers collègues,

Pour information, je vous prie de trouver le communiqué de presse de quatre organisations syndicales relatif au recrutement infructueux de notre cher établissement.

Bonne réception.

Vous souhaitant à toutes et tous un très bel été
et espérant vous retrouver en pleine forme pour notre rentrée universitaire »

Olivier Crouzet
Directeur adjoint

Texte joint :

Refus du Ministère d’accepter le choix de Viviane Serry à la tête du CNSMD de Lyon : une décision injuste

24 juillet 2018

La décision de la ministre de la Culture de déclarer infructueuse la procédure de nomination en cours pour le ou la futur·e directeur·rice du Conservatoire national supérieur musique et danse de Lyon sidère.
Dans le cadre d’une procédure normale, après l’audition de 8 candidats, une liste courte avait été établie, le jury ayant à l’unanimité classé en tête Viviane Serry, danseuse et directrice du Conservatoire de Nantes. La candidature de cette dernière a été retenue et validée par le Conseil d’administration du Conservatoire.

Par ailleurs, cette décision ministérielle intervient après une campagne de presse honteuse de certains professeurs de l’établissement mettant en cause la spécificité « danse » de la candidate retenue. Le texte publié dans La Lettre du Musicien est sans ambiguïté à cet égard. En déclarant infructueuse cette procédure, Madame Nyssen semble céder à la pression d’un lobby qui n’est absolument plus en phase avec la société et qui entretient des discriminations, tout en laissant entendre que cet établissement ne peut être dirigé par une personnalité issue de la danse.

Or, la danse ne saurait ainsi être placée dans une telle situation d’infériorité hiérarchique par rapport à la musique, et le seul fait d’avoir déclaré infructueuse la procédure donne le sentiment que le Ministère cautionne cette situation. In fine, et en tout état de cause, c’est à nouveau une femme qui se trouve empêchée d’atteindre un poste stratégique de direction.

L’USEP-SV s’étonne d’une telle situation et s’indigne d’une décision profondément injuste. Si la position ministérielle est fondée sur d’autres critères que ceux des pressions exercées par un ancien directeur et des enseignants, il convient de les rendre public. Dans le cas contraire, le soupçon demeurera, et nuira durablement au devenir de cet établissement prestigieux.

Paris, le 24 juillet 2018

Les Forces Musicales
Profedim
SNSP
Syndeac

Quels sont les problèmes ?

D’abord ces organisations syndicales sont inconnues au CNSMD et n’y ont aucun représentant.

Ce qui ne leur retire absolument pas le droit et l’entière liberté de s’exprimer à propos du scandale Ferry. Nous sommes en démocratie.

Cependant, il faudrait signaler à la personne qui a rédigé ce texte qu’il est inexact. Ses sources ne sont pas bonnes, hors de la réalité.

A-t-il été dicté par un membre de feue  la « commission d’attribution » ?

Nos syndicats écrivent :

« La candidature de cette dernière a été retenue et validée par le Conseil d’administration du Conservatoire. »

C’est faux, archi faux.

Les  membres élus du Conseil d’Administration, représentants du personnel, ont lu un message officiel, en expliquant que n’ayant pas assez d’éléments pour statuer, ils refusaient de voter. Le « tout cuit – tout prêt » ça ne marche pas toujours. Peut-être que la  campagne trop insistante de bourrage de crâne de la direction pour la nomination de Madame Serry, sans évoquer aucun autre candidat a semé le doute.

Des parents d’élèves pensent que Madame Serry avait assuré les membres de la direction que si elle était nommée, elle s’engageait à les garder fidèlement à leur postes, ce qui n’était pas le cas d’autres candidats qui voulaient faire un ménage bien nécessaire.

Ils  n’ont fait que suivre ce que la loi leur pas accepter toutes ces irrégularité, ces prises illégales d’intérêt. Ils ont tout simplement et honnêtement fait ce que la loi leur imposait de faire.

Quant aux autres membres du Conseil d’administration, il leur a été proposé… de ne pas voter, et certains ont accepté comme dans les Républiques Bananières, vive la démocratie !

Donc, personne ne voulait de Madame Serry, mais deux ou trois personnages de la direction du CNSM ont tenté un coup de force : imposer ce nom d’une manière totalement illégale, contre l’avis du ministère de la Culture et des professeurs du Conservatoire.

Espérons que ces syndicats  rectifieront cette erreur auprès de leurs adhérents.

Finalement, alors que Madame Viviane Serry a eu le grand et rare privilège d’être  reçue par Madame le ministre pour être tenue au courant de l’annulation de la procédure, pourquoi Monsieur Olivier Crouzet s’acharne encore et toujours pour défendre l’indéfendable ?

Maintenant, il ne reste plus qu’une chose, découvrir les noms  des membres de cette fausse vraie « commission d’attribution », mais c’est plus difficile. Personne ne les connaît. Il va bien falloir mettre la main sur cette liste. Vous allez voir, je suis certain  que l’on va encore trouver là-dedans des vieilles canailles, copines de Mademoiselle Serry, et l’on aura à peu près fait le tour de la question. Le tour, oui, la danse est un manège où l’on voit les mêmes vieux chevaux  de bois, qui tournent, qui tournent, sans arrêt depuis 35 ans,  il est grand temps d’arrêter ce vieux carrousel. On a de la chance, c’est le programme de La République en marche.

Michel Odin

 

Partager

DANSER

Le Magazine de la Danse - Abonnez-vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.