Voici le communique de l’Opéra de Lyon : « En accord avec les membres du conseil d’administration de l’Opéra de Lyon, et en concertation avec Richard Brunel, Serge Dorny, directeur général, annonce la nomination de Julie Guibert en tant que directrice artistique du Ballet de l’Opéra de Lyon.

Née en 1974, Julie Guibert se forme à Lyon et rejoint le Ballet du Nord. De 1998 à 2003, elle danse au sein du Ballet Cullberg à Stockholm dirigé par Mats Ek, avant de rejoindre le Ballet de l’Opéra de Lyon de 2003 à 2005. Depuis, son parcours l’amène à travailler avec Trisha Brown, William Forsythe, Mats Ek, Christian Rizzo, Russell Maliphant, …

Attachée à l’identité artistique du Ballet de l’Opéra de Lyon, et forte de ses liens de confiance avec de nombreux chorégraphes, Julie Guibert aura à cœur de maintenir l’excellence artistique, d’ouvrir et d’enrichir le répertoire, de poursuivre le rayonnement de la compagnie, en plaçant la création au cœur du projet.  »

C’est une bonne nouvelle pour les danseurs, il faut laisser de temps en temps la place aux jeunes. Le problème est que des correspondants me signalent que tous les retraités qui n’ont plus d’âge voient ça d’un très mauvais œil. Pourquoi sont-ils scandalisés ? Parce que pour la première fois, ils n’ont pas imposé le choix par la force  du « Kompromat » je ne connaissais pas ce mot, je  viens de l’apprendre. Et puis ils veulent toujours faire croire à eux-même qu’il sont importants, irremplaçables,  et qu’excepté leur petit groupuscule qui sévit depuis quarante ans, avec à son actif les multiples faillites de la danse, nul n’a le droit de s’occuper de la danse , sauf par cooptation mafieuse. Bon courage à Julie Guibert. Michel Odin

Partager

DANSER

Le Magazine de la Danse - Abonnez-vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.